indexmenu_n_1

Guide de Noel 2012

Introduction

2012.

2 ans, 0 mort, 1 collecte de fond et de (2 quoi (oui je sais)) nouveaux membres.

C'est année est un grand crû pour TN, car il s'agit de la 1ère année où nous avons à la fois des partenariats pour nous fournir du matériel à tester, mais aussi les testeurs pour le faire !

Ces testeurs, ce ne sont pas seulement ces guignoles en vert qui se tremoussent sur l'IRC ou ne supportent pas la bière en meeting; c'est aussi vous :)

Ce qui m'a fait, personnellement, le plus plaisir aura été de voir des pseudos farfelus comme “Jxh & DZ”. Outre la surprise de ce duo atomique, c'est aussi l'idée que les membres de l'équipe ne sont pas moins des membres, et que les membres sont tout autant capables de participer à la vie du site. C'est sur cette lancée que j'aimerai que l'on continue car TN n'a pas vocation a devenir un monstre commercial, bourré de partenariats au détriment de l'honneteté .

Mais cette année, c'est aussi la 1ère année où “je” participe à des meetings IRL avec des TNiens. Ils sont certes de cercles limités (souvent géographiques) et parfois un peu “privés” (car chez des membres qui ne peuvent accueillir toute la région), mais cela a été pour moi, et j'espère pour d'autres aussi, une occasion de mettre un visage sur des pseudos, et de partager des mots, de la musique, et de la bonne humeur (et de la boisson, mais ça faut pas le dire (d'ailleurs, on remarquera l'absence notoire de photos de CR sur les meetings :D)) Quoiqu'il en soit, MERCI à vous & Longue vie à cette communauté !

La Playlist 2012

Baladeurs

Entrée de gamme

Clip Zip & Fuze +

2 Baladeurs qui rebuteront les plus braves en terme de “tape-à-l’oeil”. Et pourtant. En terme de qualité audio et à la vue du rapport qualité/prix de ceux-ci, ils sont rois. Les 2 ont le mérite d'avoir eu droit à un portage de leur logiciel interne sous RockBox, que nous vous invitons fortement à essayer, apportant moult options et personnalisations. Il est par ailleurs très recommandé de profiter de leur support mémoire externe via des cartes afin d’étendre la mémoire interne ! Pour un 1er baladeur, faire du sport, bref, un petit baladeur accessible, ce sont sont les références actuelles. Pour autant, pourquoi choisir l'un plutôt que l'autre? Le Fuze est plus grand et profite d'une molette, tandis que le Clip est (forcément), plus petit, et dispose d'un pad directionnel. Chacun ses gouts et ses usages ! En savoir plus : ←urltofnd

Moyenne gamme

Studio V

HM601

CK4

Pourquoi les smartphones ne sont-ils pas considérés? Les smartphones sont sujets à discussion sur TN. Ils sont, certes, des sources audio comme peuvent l'être un baladeur ou une platine CD, mais du fait de leur polyvalence, ils mettent souvent de côté la partie audio. Certains s'en sortent mieux que d'autres, mais il faut aussi songer à la batterie commune : ne plus ecouter de musique parce qu'il faut pouvoir recevoir des appels nous est inconcevable :)

Haut de gamme

iBasso DX100

Colorfly C4

Hifiman HM 801

Casques

Nomades

Edenwood PowerBass

Une entrée de gamme trouvable à 15€, et plusieurs fois réutilisé par des marques comme Boulanger ou Fischer Audio pour au moins 40€ ? Pourquoi payer plus cher, autant le prendre à la source! La construction est bonne pour le prix, le confort moyen, et le son plutôt agréable & chaud. En effet, il présente une emphase sur les graves et légèrement sur les aigus. On regrettera le câble spiralé, et les réglages de l'arceau qui peuvent, sur le long terme, présager le pire. Mais soit, pour le prix, c'est un petit modèle très sympathique permettant à tout le monde de profiter de sa musique… A moindre côut ! En savoir plus : http://forum.tellementnomade.com/viewtopic.php?f=94&t=3106

HD25 Vs P3 & S1 & L1/M1

@jxh

SkullCandy Aviator

D'habitude, nous ne sommes pas fans de SkullCandy : une marque plus réputée pour son aspect fashion que pour le son. Pour autant, l'Aviator est une bonne suprise, pour nous ! Normalement dans les 100€, il est trouvable dans les boutiques en destockage car boudé des acheteurs, “déçus” du son. Et pour cause, il est bon! Pas de basses baveuses façon beats, un son relativement équilibré, juste un peu en V afin de dynamiser le tout. A côté de ça, le confort n'est pas en reste et le casque a un design qui plait, ou pas. On regrettera juste un petit manque de séparation des instruments et une isolation sonore pas extraordinaire pour sa gamme de prix. Bref, à plus de 100€, preferez-lui un HD25. Mais si vous le trouvez soldé… N'hesitez pas ! @Ony En savoir plus : http://forum.tellementnomade.com/viewtopic.php?f=94&t=2977

Intras

Creative Aurvana Air

Caractéristiques techniques :

  • Écouteurs bouton avec tour d'oreille
  • Transducteurs dynamiques avec aimant en néodyme de 15,5 mm
  • Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 kHz
  • Impédance : 32 ohms
  • Sensibilité (1 kHz) : 105 dB/mW
  • Longueur du cordon : câble en cuivre sans oxygène de 1,2 m
  • Connecteur d'entrée : 3,5 mm en plaqué or, stéréo
  • Poids net : 16 g (sans emballage)

L'avis de Jecr : Des écouteurs boutons, dans notre époque, ça existe encore? Et oui, et ça existe plutôt bien d'ailleurs. Ces Creative Aurvana Air sont des écouteurs bouton avec un tour d'oreille constitué d'une fine tige de titane, assurant un confort et une tenue au top, aidé pour cela par un poids plume. Course à pied, activités sportives, bricolage, ces écouteurs vous accompagneront ici et là sans problème. Le niveau de construction est très bon, et l'apparence et le packaging donnent une impression de luxe, encore renforcée par le superbe étui en cuir véritable, non content d'être uniquement pratique et protecteur. Au niveau sonore, équilibré avec peut être un petit surplus de basse (pour un aficionado de l'équilibre comme moi….), surement lié à la technologie du transducteur dynamique. Le son est clair, bien détaillé, avec une très bonne aération et bel espace sonore. La séparation des instruments est très bonne, on distingue bien l'étagement des différentes lignes d'instrument, et on a l'impression que tout est à sa place. La scène sonore est large, le son est bien immersif. Le défaut que je leur trouverais est un petit manque de rapidité, rendant les musiques très chargées un poil brouillonnes, et des difficultés à bien reproduire des sons aigus un peu compliqués, tels cymbales de batterie ou clappements de main. Mais de façon générale, le son est très bon, enveloppant malgré l'isolation nulle, équilibré à tendance chaude et énergique sans excès. Mais surtout excellent sur le niveau de détail, l'étagement et la largeur de scène. À noter, l'isolation est nulle, ce qui a son avantage dans certains cas, mais modifie la façon dont le son est ressenti pour les habitués d'intras-auriculaire, et est inutilisable, ou presque, dans les transports. Ces écouteurs sont disponibles en promotion à 50€ frais de port inclus en France sur le site de Creative, ce qui en fait une très bonne affaire. Au prix conseillé habituellement de 200€, c'est quand même beaucoup plus compliqué de les conseiller, c'est très (trop) cher pour des écouteurs boutons et il y a de la concurrence en intras-auriculaire/casques.

L'avis de Samarithan : Ce ne sont pas des intras mais des écouteurs boutons (des earbuds ). Alors, il n'y a pas à tartiner la biscotte des deux côtés : à 50 euros, c'est une super affaire !!! C'est le prix sur le site du fabricant à l'heure où j'écris. Ils sont normalement à 200 euros, et là, malgré leur évidente qualité, c'est beaucoup plus discutable. Ils sont livrés avec deux paires de mousses et une très luxueuse pochette en cuir (bon, ceci dit, ce n'est pas évident de les ranger, il faut être minutieux et avoir un peu de temps). Le look est racé, contemporain. Ils semblent solides et donnent une impression de fiabilité, malgré leur finesse. Le confort est tip top ! Le système de contour d'oreille pivotant permet un maintien indiscutable. On ne sent quasiment pas les écouteurs. C'est très appréciable. Le son : équilibré et d'une très grande clarté. Pour ma part, je pousse un peu les basses. Elles sont alors bien présentes et propres, sans bien sûr offrir la même profondeur que des intras classiques. Les aigus ont leur place mais deviennent un peu brouillons et agressifs si l'on pousse le volume. Leur grande qualité c'est l'aération et la séparation entre les instruments. Ça respire !! Que c'est agréable ! Les détails sont très présents. Ce n'est pas pour autant analytique, l'ensemble reste assez chaleureux. La largeur de scène est assez marquée également, aucune sensation d'enfermement. Tiens, ça donne envie de gambader nu dans une prairie une telle sensation d'espace ! Enfin … une prochaine fois … L'isolation est très limitée, à chacun de voir si c'est un défaut ou une qualité.

Superlux HD381

Caractéristiques techniques:

  • Transducteur : dynamique
  • Diamètre du transducteur : 13,5 mm
  • Impédance: 16 ohms à 1 kHz
  • Sensibilité: 103 dB pour 1 mW
  • Réponse en fréquences : 20 Hz - 20 kHz
  • Câble : 60 cm
  • Poids: 12 g

L'avis de DarkZenith : Un tout petit prix (19,60 € + 10 € de fdp à destination de la France chez Thomann qui, en outre, les garantit trois ans) pour une des signatures en “V” les plus aérées en dessous de 100 €. Une scène bien ouverte, large et profonde à la fois, qui se paie peut-être par des basses un peu confuses, à l'extension pas toujours maîtrisée, et par certaines imprécisions dans la localisation des instruments, mais tellement rare et appréciable en entrée de gamme! Les HD381 gardent l'équilibre spectral un peu montant de la série, équilibre qui caractérise aussi les HD381F (plus neutres) et les HD381B (plus analytiques), tout en fournissant un bas-médium plus riche et plus ferme à la restitution du signal musical. Un premier prix qui détrône sans effort les SoundMagic PL30, anciens champions du rapport qualité/prix. On pourra juste leur reprocher leur construction tout plastique et leur design “jouet”. Les Superlux HD381, comme les deux autres modèles de la gamme, sont proposés sans étui de rangement mais avec un jeu de trois embouts silicone à simple ailette (S, M, L), une rallonge de 65 cm en jack 3,5 droit/coudé et une sorte de pince-enrouleur à l'utilité aussi douteuse qu'énigmatique.

L'avis de Captain Caverne : Bon que dire de ces intras, replacés dans leurs contextes, comme successeurs des PL30 (Soundmagic). D'aspect, ils se présentent comme des écouteurs boutons sur lesquels on aurait greffé des prolongations, pour en faire des “semi-intras” (si si je vous vois rire, mais c'est un peu ça) : on ne viendra pas vous les piquer dans la rue. L'avantage, c'est qu'il tiennent assez bien vu qu'ils s'appuient sur la pavillon de l'oreille, ça doit aussi aider pour l'isolation du coup. Allez, on attaque, en principal le son ; premier choc, mais où sont mes médiums? Attention si vous êtes comme moi, fan des voix, ou habitué au Grado… ça va vous faire un choc. Je me suis dit qu'avec un peu de temps mes esgourdes s'y feraient… Ben, toujours pas. Par rapport à mes ex-M2 (Brainwavz) ou à mon fidèle K601, on est un peu à l'opposé. Leur signature est bien en V, et il m'a fallu jouer des égaliseurs pour que ça deviennent plus à mon goût. S'ils sont en V et qu'ils montrent leurs limites dans les aigus je comprends plus Ils montrent plus leurs limites dans les extrêmes.. (basses, aigus). Les instruments sont assez bien définis, dans le sens où tout est là, pas agressif, ni mou et c'est suffisant pour y prendre plaisir surtout au vue du tarif. Le seul point noir que je voudrais soulever est que la scène sonore pourrait sembler large, mais comment en profiter si les instruments sont tous sur la même “ligne”.. ? Je m'explique, ça ne gène pas sur de l'electro ou mix (et encore, c'est à voir) ou de petits groupes, mais si vous écoutez du classique, là je les déconseillerais. Sur du Tchaïkovsky, où il faut de l'ampleur, je les ai trouvés très fades, même en jouant des égaliseurs. Si vous êtes fan de live, comme moi, (cherchant à retrouver l'ambiance du concert où vous êtes allé 2 semaines plus tôt), un “Gossip live à liverpool”, un “Clash”, etc vont vous paraître fades, vous perdez tout le coté vivant, énergique du chanteur, de la scène. Mais il faut remettre tout ça dans son contexte et j'avoue être assez difficile. Vu leur tarif cela fera l'affaire d'une grande majorité qui veulent découvrir l'audio ou avoir une paire idéale à laisser au boulot.

Rockit Sounds R-50

Caractéristiques techniques :

  • Transducteurs : 2 transducteurs à armature équilibrée
  • Impédance :
  • Sensibilité :
  • Réponse en fréquence :
  • Câble : tressé

Etymotic HF5

Caractéristiques techniques:

  • Transducteur : Accu.driver breveté de type armature balancée
  • Isolation phonique : 35-42 dB
  • Impédance : 16 Ohms (@1 kHz)
  • Sensibilité : 105 dB/mW (@1 kHz)
  • Réponse en fréquences : 20 Hz - 15 kHz
  • Câble : 1,22m

L'avis de Manwalk : Avec les Etymotic, vous ne faites aucun compromis. Déjà en haut de l'affiche il y a quelques années avec les ER6, réputés dans le domaine de la restitution sonore haute précision avec les ER4, Etymotic permet cette fois à chaque mélomane qui sommeille en nous et à moindre coût une expérience sonore hors du commun avec les HF5. Isolation et précision caractérisent au mieux ces écouteurs. Dotés d'un seul driver à armature équilibré haute-performance Accu.Driver, les Etymotic HF5 délivrent un son d'une précision chirurgicale (“accurate”), tranchant, dynamique et vous feront découvrir vos musiques avec une tout autre approche. Léger, leur forme permet une insertion profonde (une habitude est à prendre tout de même) et associés aux embouts fournis de qualité, ils vous garantissent une isolation phénoménale vous permettant ainsi de vous concentrer à faible volume sonore sur chaque détails de vos musiques. Basses sèches et rapides, Médiums précis et justes, Aigus ciselés et tranchants, ici rien n'est oublié. Fournis avec divers embouts (2 paires de triflanges, 1 paire de mousse et 1 paire d'embout type gel), filtres de remplacement, outils de mise en place du filtre, étui souple, les Etymotic HF5 sauront être le parfait complément de votre baladeur en extérieur comme en intérieur. Existe en différentes couleurs et également avec micro en version Android (HF2) et Apple (HF3). Les Etymotic HF5, assurément des écouteurs pour mélomanes avertis.

L'avis de Cocolinho : J'utilise essentiellement ces intras lors de mes déplacements en avion et j'en suis très satisfait. Je pense que ces HF5 à armature équilibrée maison ont pas mal de qualités dont la neutralité et clarté qui sautent aux yeux. En outre, si les basses sont très précises, elles ne s'adressent pas du tout aux “beats by dre” lovers. Le minuscule driver est rapide, ce qui permet des basses détaillées et une séparation des instruments remarquable. Je les trouve d'un équilibre surprenant, tout est là en quantité et qualité. Si l'on a pas peur d'une signature analytique et fidèle à la source, je pense que sous la barre des 100€, il n'y a pas mieux. Si en plus on rajoute une isolation top alors on frôle, d'après moi, le sans faute, malgré une largeur de scène sonore (?) un peu juste, moyenne. Attention toutefois à la possible gêne due à une insertion profonde, il faut s'y habituer.

Castle of Argh ajoutera à ces propos une remarque : Si Etymotic est vraiment la marque à prendre pour de très longues sessions dans des environnement bruyants, c'est aussi hélas celle des pires bruits de frottement de câble (bruits microphoniques). C'est important à savoir suivant l'usage prévu. Même porté par dessus l'oreille, on ne se débarrasse pas complètement de ces bruits de câble, comme on le fait avec la majorité des intras-auriculaires. En faveur des HF5 toutefois, ces bruits microphoniques sont moins importants que sur des ER4.

Yamaha EPH-100

Caractéristiques techniques :

  • Transducteur : Dynamique, fermé
  • Taille du transducteur : Φ6 mm
  • Impédance : 16 ohms
  • Sensibilité : 104 dB ±3 dB
  • Réponse en fréquences : 20 Hz – 20 kHz
  • Câble : 1,2 m / 13,5 g

L'avis de Vic : Yamaha propose un produit très bien construit, autant matériellement, avec un corps en métal et un câble robuste, qu'au niveau acoustique, dévoilant une scène sonore large, relativement profonde et bien détaillée pour cette gamme de prix. La signature est chaude avec des basses mises légèrement en avant, mais très maîtrisées. De ce que j'ai pu écouter dans cette gamme cette année, c'est l'intra qui m'a le plus séduit, notamment sur les voix et les instruments acoustiques. On pourrait lui reprocher ses quelques bruits microphoniques, mais rien de véritablement embêtant. Pour le prix, et au regard des éléments du bundle (1 pochette en néoprène, 5 paires de bi-flanges en silicone et 1 rallonge), l'on a affaire à l'un des meilleurs rapports qualité/prix.

L'avis de JXH : La première chose qui me vient à l'esprit quand je cherche un point de comparaison aux EPH100 c'est immédiatement au HD25 que je pense ; un HD25 qui aurait des basses plus profondes et un poil plus rondes tout en restant de mon point de vue suffisamment naturelles , un HD25 qui aurait gagné en spatialisation (un des points fort des yams) et surtout en séparation des instruments (elle est admirable sur les yams). Pour tout dire, je suis tombé sous le charme de ces petits trucs métalliques, manifestement très solides, en forme de piston de trompette et s'il n'était un câble qui aurait pu être largement mieux fini, notamment au niveau du minuscule jack coudé qui ne m'inspire aucune confiance, le résultat obtenu reste extrêmement flatteur à l'oreille. Bien évidemment ces intras ne sont pas parfaits, la canule est d'un diamètre imposant (je sais pas trop où on trouvera des embouts adaptables) et le port est plus proche de celui de semi-intras que d'intras , mais quelle pêche, quelle énergie, quelle puissance de feu dans un bas du spectre profond, chaud et malgré tout nerveux ; les médiums sont bien en place (moins bons que sur mes SM3 évidemment, mais on est pas dans la même gamme prix non plus) et les aigus présents mais pas agressifs ; l'ensemble offrant un niveau de détail , d'espace et de séparation des instruments bien au dessus de la moyenne. Faciles à mettre, faciles à enlever ce sont donc aussi des intras faciles à vivre. En proposant une espèce d'antithèse très joueuse et tout aussi fine dans son rendu aux très clairs Brainwavz B2 qui parfois devenaient fatigants, il me semble que ces intras n'ont guère d'équivalent dans leur gamme pour qui recherche une signature sonore chaude et détaillée à la fois.

Heir Audio 4.ai

Caractéristiques techniques :

  • Transducteurs : 4 transducteurs à armature équilibrée avec filtre passif Combien de voies ?
  • Impédance : 25 ohm
  • Sensibilité :
  • Réponse en fréquences :
  • Câble : détachable
  • 299$ sur le site d'Heir Audio

L'avis de Fabaaroan : Côté technique il sont composés de 4 drivers, un pour les aigus, un pour les médiums et deux pour les basses, deux voies. Ils sont vendus directement sur le site de Heir Audio au prix de 399 dollars, plus 55 $ de frais de port (attention à la douane aussi!) Ils vous seront livrés dans une boîte très très solide avec une armée d embouts(de quoi trouver la paire qui vous convient le mieux) Mais nous sommes pas là pour parler packaging ou fiches techniques mais plutôt qualité acoustique. Les 4.ai sont extrêmement précis, détaillés et ils retranscrivent la musique avec neutralité mais aussi, et c'est leur force, avec une grande musicalité ! Vos oreilles ou plutôt vos tympans vibreront alors de bonheur vous dévoileront toutes les subtilités de vos morceaux préférés ou d'autres chansons que vous découvrirez alors sous d'autres angles.

L'avis de Sly in the Sky : Leur plus grande qualité, leur transparence et leur équilibre général. Les voix sont sublimes, malgré un creux vers les 4000Hz remarqué par des testeurs avides de graphiques, ils délivrent des timbres d’une grande richesse et de corps donnant vie à vos chanteurs préférés. Leur spatialisation, surtout au niveau de la profondeur est une autre des qualités qui vous sautera aux oreilles. Le soundstage est assez grand mais surtout cohérent, avec une excellente séparation des instruments « uniformisé » par beaucoup d’Heir… (tu peux expliquer ? )oui, ils sont très aérés, grâce notamment à des aigus magnifiques, cristallins, jamais sibilants ou fatigants. Leur dynamique est également excellente, de plus, ils sont très simples à driver. Les basses sont maîtrisées, nettes, texturées, suffisamment présentes pour donner corps, réalisme et cohérence à l’ensemble. Attention aux « Basshead » et amoureux de sur-coloration dans ce registre, les Heir ne sont pas trop fait pour vous, le choix pourrait plutôt se porter vers les 3Ai, que je n’ai jamais écouté mais ayant lu beaucoup d’éloges à leur sujet, seraient caractérisés par une signature en V, donc plus fun.

Riton ajoutera à ces propos deux remarques : Les 4.ai sont très sensibles à la qualité de la source, tant au niveau du matériel (DAC/ampli) que de l'encodage et du mastering. Le fait est qu'ils ne laissent aucune chance aux mauvais enregistrements. Les 4.ai s'apprécient avec des embouts courts qui affleurent à peine la canule (?) et avec une sortie large. En effet, leur conception dérive des moulés et ils doivent être portés comme ces derniers.

SM3v2

Caractéristiques techniques :

  • Transducteurs : 3 transducteurs à armature équilibrée avec filtre passif 3 voies.
  • Impédance : 34 ohms
  • Sensibilité : 122 dB/mW
  • Réponse en fréquences : 20 Hz -18 kHz
  • Câble : détachable
  • Livré avec : lingettes, outil de nettoyage, étui de transport.
  • 345€ sur le site d'Earsonics

L'avis de Barz13 : On ne présente plus les SM3, mais en fait si, on va les présenter quand même, ce sont les concurrents direct des Westone 4, voici ses principales caractéristiques : 3 drivers, 3 voies et une impédance de 34 ohms. 1 driver pour les basses, un pour les mediums et un pour les aigus. Une séparation des instruments à tomber parterre, des mediums excellents et des aigus très doux font que cet intra a une signature sonore un peu sombre mais, en tout cas, très agréable. Pas si facile que ça à driver, vous devrez lui préférer un baladeur avec une bonne amplification, un simple clip+ ou un fuze ne lui suffira pas par exemple. La scène sonore est très large mais avec ses mediums en avant les SM3 placent l'auditeur très près de l'artiste, certainement le meilleur intra universel avec les Turbine Copper et les Westone 4. Le plus à lui rajouter sont des earmolds arcylique qui vous feront vraiment prendre connaissance de tout le potentiel de ces intras.

Westone 4

Caractéristiques techniques :

  • Transducteurs : 4 transducteurs à armature équilibrée avec filtre passif 3voies.
  • Impédance : 31 ohms @ 1kHz
  • Sensibilité : 118 dB SPL @ 1kHz
  • Réponse en fréquences : 10Hz - 18kHz
  • Câble : détachable ou non
  • 445€ ou 335€ sur le site inears.com

L'avis de Space Cowboy : Le haut de gamme universel de chez Westone: le premier universel à 4 drivers il me semble, et pourtant ils s'avèrent être plutôt compacts. Bon confort, bon cable, de conception robuste, le W4 est un super compagnon dans la vie de tous les jours. En ce qui concerne le son, nous avons une signature relativement équilibrée mais j'ai pu noter une certaine emphase dans les mid-basses ainsi qu'un petit creux dans les hauts médiums. Ca peut donner une coloration pas du goût de tous et pas forcément adaptée à certains genres, le classique en première ligne, à cause d'une présentation un poile voilée et sombre. Je n'ai retrouvé que légèrement(et heureusement) la sensation assez désagréable à mon avis d'un son projeté dans les oreilles typique de la marque dont je ne suis habituellement pas fan (les W4 sont je crois les seuls Westone que j'ai aimés). Les aigus apportent un très bon niveau de détail, mais peuvent s'avérer plus ou moins métaliques selon l'embout utilisé. D'ailleurs le changement d'embouts entraîne des changements assez drastiques sur les W4 que je n'ai jamais expérimenté sur aucun autre intra. Enfin la soundstage, d'excellente facture, arrive à nous faire sortir de l'intérieur de la tête l'image sonore. Au final, les W4 restent d' excellents performeurs dans leur gamme qui demeurent difficile à battre (Heir Audio 4Ai? FitEar F111?).

L'avis de Sly in the Sky : Les W4 ne sont plus à présenter, crées depuis deux ans, ils ont sû se faire une place importante dans le monde de l’intras. Ceux-ci sont les premiers universels à proposer 4 drivers. Deux drivers se chargent des basses, un pour les médiums et 1 pour les aigus. Ce qui caractérise cet intra est son équilibre général avec des basses profondes et maitrisées, des médiums texturés et précis et des aigus fins et jamais fatiguant. La scène sonore est large sans pour autant manquer de cohérence et de fidélité. Cet intra est quelque peu difficile à driver. Pour obtenir le meilleur de son potentiel, surtout au niveau de la dynamique, il faudrait le coupler à un lecteur puissant ou un ampli. Avec sa grande profondeur et largeur de scène, il place l’auditeur au premier rang face à l’artiste. Sa grande qualité est sa polyvalence, grâce à son équilibre, il est capables de s’adapter à n’importe quel type de musique.

Jecr ajoutera à ces propos une remarque : Disponible en version avec câbles détachables (4R ou 4RC), pour un coût non négligeable. Le choix n'est pas forcément judicieux, en effet, le câble d'origine est très résistant et le câble supplémentaire coûte le même prix qu'un recâblage en SAV (s'il n'est pas parfois gratuit). A réserver donc à ceux voulant un câble de secours sous la main à tout instant.

Fitear ToGo!334

Caractéristiques techniques :

  • Transducteurs : 4 transducteurs à armature équilibrée avec filtre passif
  • Impédance :
  • Sensibilité :
  • Réponse en fréquence :
  • Câble : détachable

L'avis de SpaceCowboy : Fitear, fabricant d'intras moulés japonais, vient innover en nous proposant une version universalisée de leur modèle custom MH334. Configuration à 4 drivers BA, un pour les basses, 2 pour les mids et 1 pour les aigus, 3 voie et 3 sorties (design unique pour un universel!). A plus de 1000€ les joujoux, les TG334 ne déçoivent pas et viennent directement rivaliser avec les customs les plus haut de gamme du marché, et ce avec brio. Présentation chaude, transparence à toute épreuve, son aéré d'un naturel complètement fou, soundstage avec présentation 3D à tomber et qualité des médiums juste jamais vue. Tout, dans les TG334, absolument tout est fait pour oublier que l'on porte des intras et se laisser emporter par sa musique. Cerise sur le gâteau, la finition, la qualité de fabrication et la qualité du cable (pas pratique cependant à l'utilisation) sont d'un niveau jamais vu. Les TG334 reignent en seigneurs absolus sur le domaine de l'intra universel et sont de bons prétendants au trône dans la cour des moulés haut de gamme.

Sédentaires

LCD-2

Un casque qui déchaine les passions outre-manche, une chose est clair on ne peut rester indifférent! Des basses organiques, profondes, dynamiques, en un mot viscérales. Des mediums riches qui soutiennent les voix. Des aigus doux et jamais sibilant. Mais ce bel objet aux allures Steampunk n'est pas dénué de défaut! Comme la plupart des casque Planarmagnetic, le LCD-2 pèse dans les 500 grammes ce qui peux nuire aux longues session d'écoutes mais l'arceau et les pads, de par leurs confort, rattrapent ce point. Certains le trouverons sombre d'autre manquant de spatialisation mais ce casque est l'expression même des définitions des mots “Sensitif” et “Naturel”.

Fostex T50rp

L'un des casques sédentaires les plus moddés existant! Fostex a clairement sous estimé le potentiel des drivers présent de ce T50rp. Le casque d'origine offre déjà une belle prestation avec une signature qui met les mediums en valeur avec des aigu fins et des basses tendu et discrète. Rien que le changement de pads transfigure ce casque qui en plus de gagner en confort, s'améliore au niveau du soundstage et du rendu des basse qui gagne en présence et en extension… Ce casque ne donne qu'une envie, celle d'exploiter au maximum son potentiel en poussant les mods toujours plus loin!

D600

Surprise de cette fin d'année, le Denon D600 qui pourtant est loin d'avoir fait l'unanimité outre atlantique s'avère être un casque qui est loin d'être dénué de charme! Vous qui aimez le HD25, ce casque est clairement son évolution à mon gout. Des basses dynamiques et profondes, des mediums très proche du HD25 le tout servi avec des aigus détaillés et pas agressifs pour un sou! Grâce a sa bonne isolation, le D600 est aussi alaise en extérieur qu'en intérieur (même si une installation sédentaire en tirera le meilleur). Il se plaira sur de très nombreux styles sauf peut être sur le classique avec son côté joueur et passionné.

k701

Étrangement, nous ne l'avions pas intégré dans la sélection de l'année dernière, alors qu'il s'agit là d'un modèle “indécrottablement” reconnu. L'AKG K701 est un casque ouvert proposant un son “soft” et passe-partout : à la croisée de la rondeur d'un Sennheiser, de la basse d'un Beyderdynamic et d'un aigu en avant chez Grado, on obtient un casque polyvalent à un prix accessible. Pour autant, à ne pas s'y méprendre, l'AKG a son propre son : large, détaillé et avec un aigu très légèrement écourté, ce qui le rend non agressif sur la plupart des styles. Ajoutez à cela un confort comme pour la plupart des casques de cette gamme et vous obtenez définitivement un casque “facile à offrir” si vous ne connaissez pas les goûts de la personne ! Depuis la review d'Olivier En savoir plus : http://forum.tellementnomade.com/viewtopic.php?f=91&t=1069

Beyerdynamic T1

BeyerDynamic a une vision des materiaux nobles bien différentes des autres marques : ici point de bois, mais du metal et du cuir ! Il n'est pourtant pas en reste sur le confort, ce casque semi-ouvert se reposant sur ses raisonnables 350 grammes. Pour ce qui est du son, le T1 s'impose avec des basses ayant un bon impact, une clareté et un équilibre sur l'ensemble du spectre. Un casque polyvalent qui saura ravir les oreilles trop curieuses de différents styles musicaux dont les bandes de fréquences sont trop variées. Depuis la review d'Isalula En savoir plus : http://forum.tellementnomade.com/viewtopic.php?f=91&t=3224

Sennheiser HD800