1, 2, 3, 4, 5, 6

Message [Test] Lotoo Paw Gold 05 Sep 2015 00:46

Pendant que je rédigeais ce test, Fabaaroan m'a informé que TN allait avoir un PAW GOLD et un 5000 en pret !  :bravo:
Super news, TN va donc pouvoir tester en long et en large, ce DAP haut de gamme. Vivement leur retour !  :DD
En attendant, voici mes impressions :




I. Introduction

Infomedia, spécialiste chinois des équipements audio professionnels depuis 1999 (système de radiodiffusion, ..) lance la série PAW (enregistreur portable numérique) puis la marque Lotoo avec un premier modèle le PAW GOLD, qui s’annonce d’emblée comme le fleuron de la marque. Récemment un deuxième modèle, plus abordable, le 5000, a vu le jour.

Le Lotoo Paw Gold fait donc partie des DAP hors de prix, dans la même famille que les AK120II ou 240. Il vous en coûtera 2000€.






II. Déballage et présentation du DAP :

Avec le baladeur, nous avons le chargeur secteur et le cable USB. Câble d’ailleurs bien court, dommage..

Image

Image



Esthétiquement, le Gold a une allure de belle brique, et en plus, son orientation volontairement luxueuse attire l’œil. Avec ses boutons vêtus d’or fin, ce choix esthétique peut ne pas être forcément apprécié de tous.

Le Paw Gold n’en est pas moins construit comme un tank. Il est massif mais pas gros. Et sa prise en main est agréable. La construction, l’assemblage sont juste exemplaires. Au premier abord, j’ai noté une grosse similitude avec les produits Nagra (Infomedia est intimement lié à Nagra), tant dans le choix esthétique (arrêtes, boutons etc..) que dans le sérieux de la construction.
Cela amène indéniablement une vraie confiance sur la tenue dans le temps. A l’heure où beaucoup de modèles ont une durée de vie relativement courte (matériaux plastiques, OS s’essoufflant facilement), c’est un bon argument de proposer un modèle qui rassure, surtout pour ce prix-là.

Il est également assez lourd. Une fois en main, on sait immédiatement que l’on ne possède pas un jouet en plastique. Encore une fois, malgré son poids et son épaisseur, la prise en main est agréable en tous cas ; la largeur étant similaire à un iphone 5 par exemple.



Image



L’écran de 1.8" ne rassure pas sur l’OS qui sera utilisée..
Ici, point d’Android ou d’OS maison et vu sa taille, point d’écran tactile.
Cet écran répond aux mêmes critères de robustesse que le coffret qui l’entoure, Lotoo annonce un véritable verre en Saphir, donc extrêmement résistant aux rayures. En tous cas, après plusieurs mois, le mien est effectivement toujours parfait.  Je reviendrai plus tard sur l’affichage.

Ce poids lourd des DAP n’a pas de mémoire de stockage interne. Cela peut paraître quand même invraisemblable pour ce prix-là. Et ca l’est. Quand Cowon ou Astell&Kern propose facilement 128 Go en natif, là il faudra compter l’achat d’une carte SD en sus. Pas de micro SD (ou alors via adaptateur), mais bien SD (SDHC – SDXC).  







III. Fiche technique :

Chassis :
Aircraft Grade Duralium

Display :
1.8 pouces color OLED 160*128

Supported Audio Formats :
DSD (DFF DSF ISO)
FLAC WAV AAC ALAC MP3 WMA M4R
CUE APE WapePack

Sample Rate :
PCM 8khz-384Khz
DSD 2.8 Mhz, 5.6 Mhz

Output Level  :       
+15 dBu (Headphone Ouput, No Load, High Gain)
0 dBu (Headphone Output, No Load, Low gain)
+ 9 dBu (Line-out, No Load)

DAC :
BB PCM1792

Headphone Driver :
Ti LME49600

Core Processor :
ADI Blackfin 514 DSP

Input :
Super Speed USB 3.0 Micro-B

Output :
Phones (3.5mm)
Line-Output (3.5mm)

Dimensions :
60*104*25.4 mm (W*H*D)

Weight :
280g

Battery :
6000 mAh 3.7V Li-Polymer Battery

Storage :
SDHC / SDXC (Up to 2TB)

Clock Jitter :
5ps (Typ)

Feature Enhancements :
Firmware Upgradeable

Output Power :
500mW@32 Ohm per channel

Frequency Response :       
+/- 0.06 dB (20-20 kHz)  
+/- 1 dB (5-50 khz)

THD+N :
0.00036% @1 kHz (20-20kHz,A-Weight, No Load)

Dynamic Range :
121 dB@1kHz (20-20kHz,A-Weight)

Signal to Noise Ratio :
120 dB (20-20kHz, A-Weight)

Crosstalk :
-119 dB

Output :
2V RMS +9dBu


En résumé, d'un point de vue technique, nous avons un DAP à la pointe de ce qu’on peut attendre aujourd’hui d’un appareil de cette gamme :

-        Lecture native DSD, formats HD bien évidemment reconnus (perso, je n’utilise pas du tout ces formats de fichiers)
-        Convertisseur PCM 1792
-        Partie amplificatrice très puissante (500 mW)

Il possède même des caractéristiques que d’autres n’ont pas comme :

-        Cette partie amplificatrice au dessus de la norme, plus puissante que sur la plupart des DAP disponibles. 500 mW sous 32 Ohms. C’est un très bon point et cela l’aidera à coups sûrs pour driver des casques fullsize qui demandent pas mal d’énergie. Quand la norme actuelle tourne autour des 2v en sortie (AK120 II, Cowon P1…), le Gold fournit environ 3 dB supplémentaires environ face à ses concurrents. Et nous verrons qu’effectivement, cette partie ampli est particulièrement efficace.
-        Un transfert USB 3.0.

Mais on note aussi une absence assez bizarre : pas de sortie numérique.

En tous cas, avec l'absence d'un grand écran tactile et d'un OS esthétique (pochettes, thèmes..), et préférant jouer sur les matériaux, la robustesse, et la qualité pure, le Gold se démarque de la modernité de la concurrence, ce qui finalement rappelle bien la philosophie de Nagra en hi-fi..




IV. Ergonomie :

L’ergonomie de ce baladeur est je trouve, très bien pensée. Tout tombe facilement sous les doigts, et monter le son, changer de piste en aveugle n’est pas un souci (enfin, ca, c'était avant la dernière maj du firmware).

La grosse molette dorée centrale est fixe et ne pourra donc pas être utilisée comme sur l’Ipod pour monter/descendre rapidement dans l’arborescence. Mais son petit relief la rend accessible en aveugle.

Le bouton de volume est peu crantée, son action est donc très souple et suffisamment précise pour trouver le volume parfait, même avec des intras sensibles. Le volume maxi se trouve gradué jusqu’à 75. Et il est peu probable que vous utiliserez souvent cette réserve de puissance. L’encadrement du bouton de volume lui permet de ne pas tourner tout seul dans une poche.


Dessus :

Image

Sur la tranche du dessus, on retrouves les accès suivants :
- Bouton de volume
- Sorite analogique fixe (Line out)
- Sortie casque 3.5mm
- Bouton hold pour bloquer les commandes
- Sélecteur de gain



Face avant :


Image

Sur la face avant :
- Ecran 1.8 pouce non tactile (résolution 160*128)
- File : Bouton pour accéder à l’arborescence des dossiers
- List : Choix des playlist
- Setup : Menu pour configurer les réglages
- ATE/PMEQ : Accès aux EQ Lotoo (nous verrons plus tard comment fonctionne ce fameux EQ paramétrique PMEQ)
- Fn : bouton paramétrable dans le menu pour lui attribuer une fonction de votre choix
- Molette cliquable. Le bouton central est paramétrable également.
- Power On/Off


Dessous :


Image

- Emplacement de la carte SD



Coté gauche :

Image

- Port USB 3.0. Le câble livré est trop court.
- Prise du chargeur secteur




Coté droit :

Image





V. L’OS :


L’affichage sur l’écran 1.8" rappelle les affichages des petits écrans des platines CD des années 90… La résolution est donc ridicule (160*128), et on se retrouve à faire un sacré bond dans le temps façon Pacman.
C’est un pur OS pour lire et gérer la musique.
La navigation se fait par dossiers. Et dans l'ordre alphabétique, et non par ordre de copie. Pas de recherche possible par tags. C'est un peu comme un Rockbox façon Lotoo mais avec beaucoup moins de personnalisations possibles.
L’avantage, c’est que depuis mon acquisition il y a quelques mois, je n’ai eu aucun plantage, ni ralentissement. Alors certes, cet OS est très simpliste, rudimentaire, mais elle est sacrément stable.
L’écran affiche un vu mètre dont l’amplitude dépend du volume de sortie et non du volume du morceau.


Image


Quand j'ai eu ce Paw, la lecture Gapless n'était pas au point du tout. Lotoo m'avait confirmé qu'ils corrigeraient cela lors d'un prochain firmware. Et ils ont tenu parole. Malheureusement, cette mise à jour contenait d'autres modifications que je trouve trop contraignantes. Le firmware a donc effectivement amené la gestion du Gapless.
Mais, alors que ce n'était pas le cas auparavant, désormais, dès que l'ecran s'éteint (après un temps déterminé par l'utisiateur dans le setup), aucune commande n'est opérationnelle, à part le volume ! On ne peut donc pas changer de piste tant que l'ecran n'est pas sorti de veille en appuyant sur On/Off (petit bouton pas très accessible quand le Lotoo est rangé). Aucun autre bouton ne rallume l'écran. Et toutes les commandes sont bloquées tant qu'on a pas réactivé l'écran. Avant ce dernier firmware, une fois l'écran éteint (au bout de 10s par exemple), on pouvait appuyer sur Next (ca réveillait l'affichage) et rappuyer sur Next pour changer de piste. Là faut aller chercher le petit On/Off d'abord puis aller sur Next. Espérons que Lotoo réalise que ce choix n'est pas très judicieux et revienne en arrière lors d'un prochain firmware.



Chargement :

Un peu comme le DX100, le Lotoo Gold ne se charge pas en USB. C’est une déception car cela peut vraiment pénaliser son utilisation nomade.
Lotoo avance une utilisation de 11h une fois chargé. D’après mes tests, c’est une bonne estimation effectivement.



Gestion de la musique :

Le PAW GOLD s’allume en 2-3 secondes, quelque soit la capacité de la carte SD. Le scan d'une carte de 128 Go peut prendre environ 1 minute. Mais ce scan ne se fait que lorsque l'on ajoute de la musique, et non à chaque allumage bien sûr.
Au boot, il se positionne au début du dernier morceau écouté. Il reprend donc là où il en était mais au début du morceau. C'est très agréable d'avoir un boot, prêt à la lecture, quasi instantané !
La réactivité est excellente. Tout répond au doigt et à l’œil.
En lecture, pour accéder à sa liste des dossiers, il faut appuyer sur File :


Image

Et quelque soit l'endroit dans la liste des dossiers où on sera allé, un deuxième appui sur File ramène directement à l'écran de lecture en cours.



Les playlist :

Il est possible de créer ses propres Playlist à partir du lecteur mais pas plus de 3, c’est donc trop peu. Dommage.
Il existe une Playlist "All" créée en native pour l’ensemble de la discothèque. C’est une bonne chose. Pour accéder à ses playlist, à partir de l'écran de lecture, appuyez sur File :


Image




Modes de lecture :

Sont disponibles les modes classiques (sequence = Normal,Single repeat, Repeat all et Random = aléatoire) :


Image


La lecture en aléatoire est donc disponible dans les modes de lecture. Mais, l’algorithme de calcul du Random ne diffère pas des autres OS (Rockbox, AstellKern, etc..) et si vous écoutez souvent votre bibliothèque en mode random, vous vous apercevrez que vous tomberez facilement sur des morceaux qui reviennent très souvent (même sur une discothèque de 4000 morceaux). Et d’autres ne sont quasi jamais sélectionnés.. Au bout de deux mois d'écoute en Random, on n'a pas l'impression d'avoir fait le tour de la discothèque donc c'est assez frustrant. Etant un fervent utilisateur du All shuffle, c’est pour moi le plus gros reproche que je ferais sur l’OS de Lotoo.
Apple gère différemment le mode aléatoire et simule une énorme playlist qu’elle mélange et se lit ensuite dans l’ordre, ce qui fait qu’on ne peut pas écouter deux fois le même morceau, tout en écartant aucun, tant qu’on a pas quitté ce mode de lecture.
Il est néanmoins possible d’écouter tout un dossier (contenant lui même des sous-dossiers) sans devoir créer une playlist exprès. Ainsi, si vos dossiers sont nommés par artiste par exemple, avec des sous dossiers par albums, etc.. à partir du dossier de l’artiste, en appuyant la touche droite de la molette, vous aurez un choix "Play the folder".
Donc même si vous avez déjà créé vos 3 playlist, chaque dossier peut se lire « à la volée » dans le mode de lecture (sequence, random..) que vous souhaitez.
Pour accéder au modes de lecture, il faut passer par la touche Setup. Mais on peut paramétrer (toujours par le Setup) un accès direct au mode de lecture sur les deux touches paramétrables du lecteur : FN ou la touche située au centre du pad.



Transfert :

La carte de stockage SD, insérée dans le Lotoo, sera bien entendu reconnue comme un périphérique externe sur votre ordinateur. Le transfert s'effectue en USB 3.0.
Mais alors que mon DD externe (USB 3 également) obtient un classique 30-40 mo/s, le Lotoo lui ne m'offre qu'un débit très constant de 14 Mo/s. Ce taux de transfert est donc très décevant.





VI. Le son :



Mon précédent DAP était un AK120 II. Me servant de la vente d'un appareil pour avoir des fonds pour acheter le suivant, je n'ai pas pu les comparer en même temps.
Mais quand j'ai écouté le Paw Gold, immédiatement, j'ai senti une vraie différence dans presque tous les domaines.


Grave :

C'est peut être le point le moins impressionnant dans ses qualités. C'est un grave percutant, qui descend, avec toutes les nuances dont ce registre a besoin pour être vraiment apprécié. Il ne vient pas du tout sur le registre du bas médium et garde bien sa place. Si on devait le comparer à un grave ressenti sur un ampli hi-fi, il aurait un excellent facteur d'amortissement, c'est à dire qu'il est très bien contrôlé et n'en fait jamais trop. On trouve d'autres DAP plus généreux dans ce domaine. Mais il descend vraiment bas avec du niveau, et on sent que la qualité de l'ampli joue sur la maîtrise de sa dynamique et de son impact. Sur les Tralucent 1+2, enfin, j'apprecie ce registre ! J'ai toujours eu du mal avec le grave/bas médium des 1+2 mais là, le grave se trouve mieux détouré, avec une profondeur qui redonne un coup de jeune à ces Tralucent.


Médium :

Voila la partie qui m'a le plus impressionné sur le Paw Gold. Ca m'a littéralement sauté aux oreilles. Comment expliquer au mieux ce que j'ai entendu. C'est simple, j'ai ressenti un surplus d'informations, comme si on avait doublé la somme des fréquences dans la zone 300-3000 Hz, il y avait plus de tout. La scène sonore se retrouvait grandie grâce à la séparation des instruments qui avaient pris une autre dimension.
Avec ce Gold, je m'attendais surtout à trouver un son plus "gros", avec plus d'assise, de corps, plus plein. Mais en fait, c'est le contraire, mes écoutes gagnaient en richesse, sur tous les plans. Le câble Uber m'avait fait gagner en assise sur les 1+2, avec un son justement plus "plein". Et le Lotoo a doublé la richesse du médium. La plus grande qualité sonore du Paw est donc pour moi ce médium, qui reste neutre, mais très détaillé, très ouvert, sans limite dans la dynamique. et quelle scène sonore..


Aigu :

On retrouve la même patte sonore que pour le médium. Et d'ailleurs la jonction entre ces registres est totalement imperceptible. Et on retrouve donc cette même finesse, alliée à cette superbe dynamique qui rendent l'écoute extremement vivante. Le registre aigu / extreme aigu est très fin. Pour certaines associations, et certains préférences personnelles, la zone 4000-10 000 Hz pourrait paraitre un peu trop incisive. Mais ca file haut, et les extinctions de notes s'en retrouvent plus longues, on a vraie fluidité dans le message sonore.



Impressions générales sur le rendu :

A ce niveau qualitatif pour du nomade, très clairement, il est dommage de séparer les registres, car bien plus que l'individualité de chaque registre, c'est une impression générale qui se détache et saute aux oreilles. La vraie impression ressenti immédiatement à l'écoute de ce Lotoo est qu'on a multiplié les fréquences audibles et que les instruments peuvent enfin respirer et se détacher réellement. La scène est plus large, les fins de notes paraissent mieux finies, comme plus longues, et on découvre une vraie richesse dans toute la gamme de fréquences. la dynamique parait sans fin, sans possibilité d'essoufflement ou tassement.



Assosications avec différents casques :

-  Tralucent 1+2 :
Le plus gros gap ressenti reste l'association avec les 1+2 et son Uber cable. La profondeur et la scene sonore sont assez incroyables avec le Lotoo. J'ai toujours equalisé mes 1+2, car j'estime leur signature trop creusé dans le médium et le haut grave/bas médium trop imposants et pas assez détourés. Avec le Paw Gold, on retrouve de l'équilibre, avec en plus une augmentation réelle (s'il en fallait) de la scène sonore et de la séparation des instruments.


-  Etymotic ER4S :
On ne retrouve pas forcément autant de gain avec les ER4S mais, ils sont enfin drivés correctement ! Alors que meme un AK120 II n'était pas suffisant, ici, ils recoivent assez de "jus" pour ne pas s'effondrer. Tout est en place et ils gagnent en profondeur. C'est impressionnant d’être surpris par une scène sonore qui va loin sur une écoute aussi frontale que des ER4... Mais cela aurait mérité une douceur supplémentaire car ils restent assez incisifs dans le haut medium aigu


-  Unique Meldoy Merlin :
C'est avec les Merlin que je me suis rendu compte à quel point un mastodonte comme le Paw Gold pouvait transformer des ears que beaucoup connaissent et qui sont décrits comme "fun" et en U. Bien sûr, leur courbe le prouve.. Même si, la courbe de ceux que j'ai écouté avec le Gold était bien moins en U que certaines autres courbes du même modèle que j'ai vues sur le net. J'avais déjà écouté ces Merlin avec l'AK120 II et effectivement, j'avais trouvé l'écoute très physiologique, avec un bon creux dans le médium et cet aigu très fin, jamais agressif, et ce grave bien dominant. Ici avec le Gold, le médium a repris du poil de la bête, du niveau. Ils paraissent presqu'aussi neutres que les Miracle ! Malgré une zone 600-1200 Hz un peu plus reculée certes. Mais là, la signature n'est plus du tout en U comme je l'avais écoutée. Certes ils n'ont pas la scène sonore et la séparation des intruments des 1+2, ni meme l'assise dans le bas médium. Mais l'écoute m'a beaucoup plu !


-  Beyer T5P :
Le T5P récupère une finesse dans l'aigu, qu'il avait difficilement. L'écoute est très dynamique. C'est une très bonne association. Mais encore une fois, je pense que pour certaines personnes, l'écoute serait peut être un peut trop sèche, bien que restant extrêmement neutre.



-  Ultrasone edition 5 Unlimited :
Bon là je suis obligé de passer par la case PMEQ pour que ce soit écoutable pour moi. Ce n'est pas de la faute au Lotoo mais cet Edition a trop de grave et manque trop de médium.
Mais une fois ses pendules remises à l'heure, et selon mes goûts bien sûr, quelle finesse, quelle scène sonore ! L'aigu est splendide, on retrouve un grain dans les voix que l'on rencontre guère sur des écoutes nomades. Si l'on aime les Ultrasone, alors le résultat est de très haut niveau. Mais le son Ultrasone reste néanmoins particulier.




Bilan sonore :

L'avantage de ce Lotoo est que l'on ne ressent pas le besoin de lui adjoindre un quelconque ampli. Il peut driver quasi tout ce qui se fait aujourd'hui. Et il le fait bien.
Je retrouve un peu les mêmes sensations que lorsque j'ai branché pour la 1ère un Krell KSA100 sur mes enceintes. Le résultat se décuple en dynamique, tout est en place, la séparation des instruments est parfaite, et ca vit !
J'en attendais toutefois un peu plus du coté du grave, de l'assise et j'aurais aimé gagné en "matière" sonore avec un son un peu plus "plein". Mais son médium aigu (donc 70 % des infos) est ce qui j'ai entendu de mieux en nomade.



ATE/PMEQ :

Certains utilsateurs peinent à comprendre le fonctionnement des EQ du GOLD. Certes Lotoo aurait pu faire plus simple.
ATE n’a pas de grande valeur à mes yeux, c’est une série d’EQ préréglés, certains faits pour convenir a des casques existants. On ne peut donc pas cumuler un ATE et un PMEQ.


Image


Le PMEQ est un Eq paramétrique.Qui dit paramétrique, dit choix de plusieurs paramètres :
-        Fréquence
-        Gain
-        Q
Lotoo amène un autre paramètre, le type de filtre :
-        Filtre passe haut
-        Filtre passe bas
-        Filtre passe bande


Pour paramétrer un PMEQ, choisir PEMQ Management puis sélectionner celui désiré :

Image

Une fois dedans, voici les 5 bandes à paramétrer :

Image

Et chaque fréquence possède son paramétrage :

Image

On retrouve donc le choix de la fréquence, le gain, le type de filtre.

Voici des illustrations pour mieux comprendre les différents paramètres disponibles dans le PMEQ :

Image

Image

Image

Image

Image




Il est possible de sauvegarder 6 réglages de PMEQ. Chaque réglage de PMEQ possède 5 bandes de fréquence disponible. Et chaque bande se règle selon les 4 paramètres précités :
- FO (choix de la fréquence)
- Gain (+/- 12 dB)
- Type (LSF, BPF..)
- Q

Cet EQ paramétrique n’étant pas graphique, il n’est pas forcément facile à aborder. Mais une fois le principe saisi, ca se manipule aisément.





VII. Conclusion :

Bien sûr, beaucoup d’équipements sédentaires feront mieux que le Paw Gold, toutes mes impressions sont à remettre dans le contexte d'un test d'un appareil nomade, et jusque là, pour un appareil nomade, c'est ce que j'ai entendu de mieux.

Comme conclusion, je dresserai un bilan sous forme de point positifs et négatifs :

Les Plus :
- Robustesse et qualité de construction
- Ecran en saphir
- DAC excellent
- Ampli qui drive quasi tout
- Ergonomie très bien pensée
- Résultat sonore de haut vol
- Lit tous les formats
- Eq très précis
- Gapless (depuis firmware 5.0.1.6)
- Boot en 2-3 secondes



Les Moins :
- Gabarit
- Pas de mémoire interne
- OS des années 90
- OS manque de personnalisations en réglages
- Trop peu de playlist possibles
- Lecture aléatoire à revoir
- Veille de l'écran bloque les touches (depuis firmware 5.0.1.6)
- Pas de sortie numérique
- Ne se recharge pas en USB
- USB 3.0 trop lent

Message 05 Sep 2015 05:56

Merci beaucoup pour ce test!

Message 05 Sep 2015 06:00

Superbe test excellent travail
Merci pour ce retour sur un DAP peu connu ici
Pour ma part je reste un peu sur ma faim sur ton feed d'écoute, mais je présume que ce n'est pas figé et que tu vas etayer plus amplement au fur et à mesure de tes futures écoutes.
En tous les cas vu ton comparo entre les AK ça donne vachement envie d'y poser une oreille tant il a l'air de proposer toutes les qualites que les AK n'ont jamais eu quelque soit les modèles ce qui justifierait son tarif

Message 05 Sep 2015 06:40

enfin un test du paw gold sur TN,Merci :jap:
le passage sur les 1+2 m'a spécialement intéressé ,l'occasion une fois de plus de se rendre compte que l'on ne peut raisonner qu'en terme de synergie intras/DAP,et l'occasion pour moi de regretter la vente des tralucent+uber :mrgreen:
As tu eu l'occasion d'écouter le HM 901,si oui quelles sont les différences entre ces deux lecteurs?

Message 05 Sep 2015 07:01

Merci à toi pour ton test d un lecteur très rare dans nos contrées.

Évidemment tn le comparera au hm901s bientôt .

Message 05 Sep 2015 07:02

merci d'avoir pris le temps de ce retour détaillé  pour un baladeur très rare par ici :jap:

Reste que, que ce soit en terme de tarif totalement aberrant selon mes critères, d'interface manifestement très datée que de ce qu'il semble susceptible d'apporter en terme de qualité sonore par rapport à la concurrence "low cost" (Fiio, ibasso et consort) un tel produit me semble sans intérêt aucun.
6 fois le prix de mon Shanling M3 qui donne quand même ses 300w sous 32omh, est doté d'une interface moderne, d'un seul poste de commande et de composants qui ne semblent pas vraiment moins intéressants, ça laisse plus que rêveur.

Message 05 Sep 2015 07:44

Merci pour ton retour construit et agréable à lire qui mériterait d'être porté sur le blog :-)

H.

Message 05 Sep 2015 07:50

merci pour ce test. Tu l'as eu comment (cf le "Sample not for sale")

Message 05 Sep 2015 08:47

Super retour l'ami. Clairement le meilleur DAP que j'ai écouté aussi niveau son. :hb:
Je savais pas que dossiers et sou-dossiers pouvaient être lus en aléatoire! C'était là depuis le début cette option? (je me rappelle avoir cassé les burnes à un représentant de la marque, sur un salon, qui n'avait pas réussi à trouver l'option)
Il y a moyen de l'utiliser en ampli/dac externe, en usb au cul d'un ordinateur comme les AK?
Ca reste cher, mais comparé à du AK380, pour moi il y a pas photo. C'est le DAP qui fait le moins de compromis en termes de son.

Message 05 Sep 2015 09:06

Énorme !  :bravo:
Un grand merci pour ce retour  :jap:

Message 05 Sep 2015 09:13

Super test, merci.  :jap:

Vraiment dommage l'écran et l'OS d'un autre âge sur un DAP à ce prix... Je trouve ça incompréhensible. Pas de tags, sérieux quoi ! :8

jxh a écrit:6 fois le prix de mon Shanling M3 qui donne quand même ses 300w sous 32omh


300mW ?  :p

Image

;-/

Message 05 Sep 2015 09:14

Merci pour ton retour pour moi c'es aussi actuellement le meilleur Dap niveau son meilleur que le Hifiman 901S... Et sa qualité de fabrication en Duralium et son écran en saphire sont vraiment un gros +.

Message 05 Sep 2015 09:48

kookaburra a écrit:Super test, merci.  :jap:

Vraiment dommage l'écran et l'OS d'un autre âge sur un DAP à ce prix... Je trouve ça incompréhensible. Pas de tags, sérieux quoi ! :8

Les vrais, les purs, les tatoués, ils n'utilisent pas de tags. :hb:
Si c'est stable et réactif, perso j'en demande pas plus. Un AK faut 20 secondes à l'allumage, ça lag de temps en temps au changement de piste. Un ZX1 c'est pire encore à l'allumage, entre chaque appui pour un changement de piste le temps de réponse est aussi moins bon.

Les PAW sont des DAP d'impatients. :mrgreen:

Message 05 Sep 2015 10:05

Merci pour ton super test ! J'espère bien pouvoir toucher un peu de l'oreille ce DAP d'ici ce soir :D

Message 05 Sep 2015 10:24

Congrats !
1, 2, 3, 4, 5, 6