Au Bistrot, on parle de tout et de rien... Mais surtout de rien !
1, 2, 3, 4

Message Le topic de la bière 15 Juin 2019 18:45

Image

Message 15 Juin 2019 18:52

pour moi , une estonienne a 11.2°
Image

je me suis découvert un vrai kif pour les bieres noires il y a quelques mois

Cette Sori Brewing est un vrai délice , mais clairement , c'est le genre de bière ou tu ne bois rien avant , et rien apres.

quelques unes de mes découvertes
Image
Image
Image
Image

des bieres fortes et tres gourmandes

Message 15 Juin 2019 18:59

ImageImageImage
Quelque bières noires que j’ai adorées

Message 15 Juin 2019 19:04

Tiens, quelle belle idée que ce topic :D
Perso j'aime bien de temps en temps mais je n'y connais rien.

Ce serait pas mal je crois de décrire les bières que vous présentez, et aussi de donner une bière "mainstream" qui s'en rapproche.

Message 15 Juin 2019 19:05

hannnn elle fait envie la dernière ^^

Message 15 Juin 2019 19:08

Squyzz a écrit:Tiens, quelle belle idée que ce topic :D
Perso j'aime bien de temps en temps mais je n'y connais rien.

Ce serait pas mal je crois de décrire les bières que vous présentez, et aussi de donner une bière "mainstream" qui s'en rapproche.


oh je n'y connais pas grand chose non plus , mais j'essaie , y a de tres tres bonne surprise , et rarement des mauvaises de mon coté pour le moment - en dehors d'une bière au tabac qui n'est clairement pas pour tout le monde.

pour le comparo avec les bieres mainstream , ça sera limite impossible tant les gouts sont differents de ce qu on trouve dans la vie de tous les jours , meme sur une London stout par exemple.  Les seuls qui se rapprochent de ce qu on peut trouver dans les commerces de tous les jours c'est celles qui ont fait un passage dans les futs de rhum ou de whisky

Message 15 Juin 2019 19:15

Ma bière mainstream préférée : la 1664 millésime, une tuerie.

Sinon la meilleure bière du monde est la Hitachino Extra High :)

Message 15 Juin 2019 19:42

A 20 ans et moins mais aussi à 77 ans et plus la Kriek Lindemans est toujours un bon choix !

Image


Celle que beaucoup disent aimer, mais est-ce vrai je parle de la Guiness !

Image


Une combinaison aussi ancienne que de déguster une Suze ou un Cointreau ''avec glace'', un petit voyage dans le Nord avec le Picon qui complète très bien une Pelforth... Mais le Picon est il vraiment du Ch'Nord ?

Le Picon nous renvoie à une page coloniale de l’histoire de France, celle où l’Algérie était intégrée au territoire national et où les soldats mouraient de dysenterie et d’eau contaminée. Dans le désert saharien, la soif est une contrainte perpétuelle,. Et les eaux sont très souvent impropres et tuent les corps en transportant de nombreuses maladies. Envoyé en Algérie au début des années 1830, Gaétan Picon découvre le paludisme et les fièvres qui rongent de nombreux soldats.

Lui aussi contracte la maladie et tente alors de faire infuser quelques plantes pour en guérir. Né à Gênes en 1809, à l’époque sous domination de Napoléon 1er, il émigre à Marseille en 1815 lors de la chute de l’Empire. Il se forme au métier de distillateur et travaille à Aix et à Marseille, d’où il rejoint l’Algérie. Il se souvient alors que pour affronter le paludisme certaines recettes de grand-mères prévoyaient une infusion d’orange et de quinine. Il tente l’expérience pour lui-même en faisant infuser dans de l’alcool des oranges fraîches et séchées et de la quinine. Le résultat est concluant puisqu’il parvient à guérir.

La nouvelle se répand dans le cercle français, si bien qu’on lui demande de produire cette boisson digestive en de plus grandes quantités. Gaétan Picon s’exécute et crée ainsi cette nouvelle boisson, que l’on consomme mêlée à de l’eau. Titrant à 21° elle détruit les germes, elle facilite la digestion et elle étanche les soifs. Picon commercialise son digestif sous le nom d’ « amer africain » à partir de 1837. Une marque est née, qui se répand au-delà de l’Algérie.

LE SUCCÈS DU PICON À L’EXPOSITION LONDONIENNE DE 1862
C’est en 1862 que la marque connaît un succès majeur. Londres organise une exposition universelle où de nombreux produits alimentaires sont testés et primés. Le gouvernement impérial encourage les industriels et les producteurs français à y envoyer leurs produits.

Picon refuse d’y faire concourir son amer (bitter en anglais), en dépit des sollicitations du sous-préfet de Philippeville. Face à ce refus, le sous-préfet décide d’envoyer une caisse à l’exposition, sans prévenir son inventeur. La boisson y gagne une médaille de bronze, ce qui accroît fortement sa renommée et ses ventes.

Picon multiplie le nombre de ses usines, en Algérie comme en métropole. Sa boisson n’est plus bue avec de l’eau mais entre dans la composition de nombreux cocktails. Et, sommet de la renommée, elle est citée dans plusieurs films, ce qui renforce sa popularité.

LE PICON AU CINÉMA
Dans Marius, le Picon est le héros de la célèbre scène des quatre tiers : le Picon citron curaçao de la maison. Un tout petit tiers de curaçao, un tiers de citron, un bon tiers de Picon et un grand tiers d’eau.

Dans un Singe en hiver, c’est au Picon bière que Jean-Paul Belmondo s’enivre dans le bar de Tigreville, avant de ressasser ses souvenirs d’Espagne. Le Picon bière est d’ailleurs l’usage principal qui est désormais fait de ce digestif. Mélangé à de la bière blonde ou brune, il apporte une touche d’amertume et d’orange qui en rehausse le goût.

Dans Le Père Noël est une ordure, Marie-Anne Chazel joue Zezette dont l’amant s’enivre au Picon bière.

En 1995, la marque a lancé le Picon club, destiné à être bu en cocktail avec du vin blanc.

LE PICON DU SUD AU NORD
C’est aujourd’hui dans le nord de la France que ce digestif est le plus consommé, puisqu’il accompagne la bière, très prisée dans cette région. Curieux destin pour une boisson née en Méditerranée et destinée au soleil algérien que de se retrouver star des bars du Nord. La gastronomie réussit toujours ce tour de force de s’ancrer dans les terroirs et de s’affranchir des frontières.


Image

Message 15 Juin 2019 21:50

La Tripel Karmeliet  !!!!

Message 15 Juin 2019 22:21

Moi qui après 6 ans au Moyen Orient et 2 ans en Chine revit dans la ville qui comporte la plus grande densité de micro brasseries... Chicago c’est top! Évidemment des IPA à tire-larigot, mais plein de trucs étonnants à chaque coin de rue...

Message 16 Juin 2019 08:42

Dans les bières c’est pas les lindmann que je je retiens c’est plus la bacchus ou kastell ImageImage
Pas encore testé la bouffonne mais ça doit être prometteur Image

Message 16 Juin 2019 14:25

La bouffonne bleue est très sympa!

Message 16 Juin 2019 14:27

Quintine blonde ou ambrée pour ma part, avec les intemporelles kwak

Message 16 Juin 2019 14:53

Orval vieillie  :drool:

Message 17 Juin 2019 08:24

Julien-Lille a écrit:Orval vieillie  :drool:


(Y)(Y)


Si vous avez l'occas    je vous conseil la Burdigala
http://bieredebordeaux.com

Une des meilleures que j'ai gouté..  :drool:  :vieux:

Avec la Westvleteren    (l)  (l)
https://www.dhnet.be/conso/consommation/la-westvleteren-elue-plusieurs-fois-meilleur-biere-mondiale-bientot-disponible-a-la-vente-sur-le-web-5d03662fd8ad580bf054b096
 (dure a trouver).

Apres je privilégie toujours les petites brasseries   et un faible pour les tripples.. 8-)  :P
1, 2, 3, 4