Au Bistrot, on parle de tout et de rien... Mais surtout de rien !
1, 2, 3, 4

Message La casse physique 27 Mai 2019 16:59

Je lance ce topic dédié à vos avis persos sur certaines blessures.

J’ouvre le bal avec mon genou gauche. Depuis un an, j’ai le ménisque fissuré. En ce qui concerne cette blessure, j’entends un peu de tout... Enlever, pas enlever. Vivre avec. Recoudre. Exercice adaptés. Etc...

Pour le moment, avec un médecin spécialisé, on a tenté le « recollage ». J’ai 34 ans et j’ai clairement trop forcé sur mon genou...

Est-ce que vous avez une expérience dans le domaine ? Des conseils?

Et n’hésitez pas à partager d’autres blessures au diagnostic qui divise!

Merci

Message 27 Mai 2019 17:02

Par curiosité,tu entends quoi par "trop forcé sur mon genoux" ?

Message 27 Mai 2019 17:06

Ménisque fissuré de mon côté il y a deux ans, tentative de soulagement des douleurs (ça a marché quelques semaines/mois pour revenir) par injections puis finalement  opération il y a un an avec nettoyage de la fissure du ménisque, pas de recollage/recoudre, pas fiable dans le temps avec un risque d’aggravation de la fissure dans le temps. Ceci car étant  donné que je ne voulais absolument pas arrêter tous sports c’était la solution dans mon cas.

Fini les courses à pied de deux heures tous les deux/trois jours depuis deux ans donc, trop traumatisant pour mon genou, risque important d’aggravation... je fais d’autres sports du coup, pas moins physique pour autant mais moins traumatisant pour les genoux, cela ne m’empêche pas de pratiquer en loisir le ski par exemple, pourtant réputé pas bon pour les genoux/ménisques ;)

Message 27 Mai 2019 17:12

La seule solution sans opération c'est effectivement le changement de sport. Ligaments croisés pour ma part (partiellement déchirés, pas d'opération, douleurs traînées pendant 10 ans). Depuis ça allait jusqu'à ce que je refasse du foot en salle! Depuis, plus de course et plus de foot...

Message 27 Mai 2019 18:16

Hernie discale, ménisque gauche, épaule et clavicule des deux côtés, grosse fragilité des deux chevilles... le roller street m'a ruiné.

Message 27 Mai 2019 18:38

Un seul remède :la collection de timbres.

Message 27 Mai 2019 18:49

sausalito a écrit:Un seul remède :la collection de timbres.



non le seul remède ont l'as trouvé écouté de la musique tranquillement

Message 27 Mai 2019 19:04

ttaazz a écrit:Ménisque fissuré de mon côté il y a deux ans, tentative de soulagement des douleurs (ça a marché quelques semaines/mois pour revenir) par injections puis finalement  opération il y a un an avec nettoyage de la fissure du ménisque, pas de recollage/recoudre, pas fiable dans le temps avec un risque d’aggravation de la fissure dans le temps. Ceci car étant  donné que je ne voulais absolument pas arrêter tous sports c’était la solution dans mon cas.

Fini les courses à pied de deux heures tous les deux/trois jours depuis deux ans donc, trop traumatisant pour mon genou, risque important d’aggravation... je fais d’autres sports du coup, pas moins physique pour autant mais moins traumatisant pour les genoux, cela ne m’empêche pas de pratiquer en loisir le ski par exemple, pourtant réputé pas bon pour les genoux/ménisques ;)

Punaise j’ai moins que ça mais j’ai de l’arthrose dans les deux genoux résultat la course c’est fini et avec le temps chaud froid humide que l’on a en ce moment je jongleImage

Message 27 Mai 2019 19:20

Sacré cicatrice là  :8 Moi j'ai de la chance j'ai eu juste deux petits trous qui ne se voient quasi plus, petite opération quoi.
Franchement je me plains pas perso  :)

je continu le foot entre pote (donc ça peut vite devenir intense  :bravo: ), le ping en compet, le volley, basket en loisir, le roller, vélo...  :headphone: Vraiment je suis content même si je ne peux plus pratiquer la course à pied que je pratiquais plusieurs fois par semaine, le matin très tôt (5h du mat max) avant le réveil des enfants... Du coup je peux dormir plus  :bravo:

Message 28 Mai 2019 08:22

Perso ça a été des luxations récidivantes de l'épaule droite.
Suite à une première luxation en faisant de l'ultimate frisbee, j'ai tenu environ 10 mois sans opération avec pas mal de rééduc et d'exercices de renforcement. J'ai fini la saison comme ça. Puis 10 mois après, un choc pendant un match, je me suis reluxé l'épaule. Là le médecin m'a dit qu'il fallait mieux opérer sinon ça allait se répéter tout le temps. J'ai fait une première opération, dite de Bankart, qui est moins traumatisante pour l'articulation et se fait sous arthroscopie. On réinsère les ligaments et on resserre la capsule de l'épaule.
Trois mois de rééducation, j'ai pu jouer environ quatre mois puis rebelotte, je me luxe l'épaule (nouveau choc).
A partir de là j'ai du me luxer l'épaule une dizaine de fois, de toutes les manières possibles (parfois même en dormant...), avant de refaire une opération, dîte de Latarjet-Patte. On coupe la pointe coracoïde, os au bout de l'épaule, qu'on refixe devant la tête de l'humérus pour faire une cale osseuse et empêcher le bras de sortir (l'orthopédie c'est vraiment de la menuiserie =D).
Depuis, plus de soucis. Quelques raideurs de temps en temps, et faut que je fasse des exercices pour éviter d'avoir des tendinites etc.

Message 28 Mai 2019 08:49

Scrats a écrit:Perso ça a été des luxations récidivantes de l'épaule droite.
Suite à une première luxation en faisant de l'ultimate frisbee, j'ai tenu environ 10 mois sans opération avec pas mal de rééduc et d'exercices de renforcement. J'ai fini la saison comme ça. Puis 10 mois après, un choc pendant un match, je me suis reluxé l'épaule. Là le médecin m'a dit qu'il fallait mieux opérer sinon ça allait se répéter tout le temps. J'ai fait une première opération, dite de Bankart, qui est moins traumatisante pour l'articulation et se fait sous arthroscopie. On réinsère les ligaments et on resserre la capsule de l'épaule.
Trois mois de rééducation, j'ai pu jouer environ quatre mois puis rebelotte, je me luxe l'épaule (nouveau choc).
A partir de là j'ai du me luxer l'épaule une dizaine de fois, de toutes les manières possibles (parfois même en dormant...), avant de refaire une opération, dîte de Latarjet-Patte. On coupe la pointe coracoïde, os au bout de l'épaule, qu'on refixe devant la tête de l'humérus pour faire une cale osseuse et empêcher le bras de sortir (l'orthopédie c'est vraiment de la menuiserie =D).
Depuis, plus de soucis. Quelques raideurs de temps en temps, et faut que je fasse des exercices pour éviter d'avoir des tendinites etc.


Pareil (accident de moto) mais il s'est passé 20 ans avant que je ne me décide à consulter (pas motivé pour me faire opérer). Le Bakart a tenu 6 mois et vu mon état de délabrement, le chir n'aurait pas dû me proposer cette opération...
Pour la petite histoire lors de la seconde intervention, au moment de visser, l'os s'est cassé  :mrgreen:

Message 28 Mai 2019 09:03

Le tennis m'a apporté 2 tendons d’Achille devenus durs comme du roc. En plus de déséquilibrer la musculature du dos (le bas reste faible tandis que les épaules prennent bien). Je ne parle même pas des chevilles qui ont été fragilisées pendant de nombreuses années.

Le kitesurf, lui: coccyx cassé, tassement de vertèbres, les 2 tympans percés chacun 2 fois, plusieurs côtes cassés, des oursins dans le pied, trauma crânien. Suis aussi pas passé loin de l'opération de la hanche, vu l'état de l'articulation. J'oublie bien sûr les XXX points de sutures à force de retomber comme une m....e trop près des rochers. J'adore ce sport !!!  8-D

La moto: étonnement, malgré une bonne dizaines de vautres, je m'en suis sorti au final avec seulement le poignet cassé, avec perte légère de mobilité. Je pense cependant souffrir de névralgie chronique due aux nombreux chocs.

Enfin, tout ça fait que depuis 10 ans, je ne peux plus faire de course à pieds. la position statique ou la marche lente est un calvaire au bout de 30 min. J'ai même pensé me faire bétonner la colonne vertébrale la où est ma faiblesse, mais trop de risques opératoires pour un gain pas si évident que cela.
le kitesurf, ouf on est tenu par un harnais! le tennis et squash, ouf, comme il ne s'agit pas de mouvement de répétitions, mais aussi de mouvement du torse, le gainage (enfin le peu que j'ai) maintient l'ensemble. Et la moto, impossible d'arrêter, même si ça me flingue le dos.

Message 28 Mai 2019 09:37

Pas de ski, pas de tennis, pas de roller, ... zéro fracture ni hernie ni rien!  :mrgreen:

Message 28 Mai 2019 09:58

Si seulement il y avait eu un travail de renfo musculaire & fonctionnel en amont de tout ça...  :-S

Si vous avez des enfants, pensez à leur faire varier les activités sportives ou à commencer le renforcement vers 13/14 ans  :jap:

Message 28 Mai 2019 09:58

Image
:loool:
1, 2, 3, 4